Qu'est-ce que les fascias

Les fascias sont un réseau fibrillaire continu qui change de densité, de fonction et de nom

Communément appelé « Tissu conjonctif », le fascia forme un tissu continu. Il enveloppe, cloisonne, et protège toutes les structures du corps (os, muscle, artère, vaisseau, nerf, organe, ect…). Présente directement sous la peau, cette structure fibrillaire, plus ou moins élastique, se ramifie jusqu‘au cœur des cellules; De sorte qu’elle fait de notre corps une unité fonctionnelle.

« La trame conjonctive est considérée comme un deuxième squelette, moins rigide que le squelette osseux, mais capable d’infiniment plus d’adaptation » (Garnier, Rouillon, 1991).

Bien qu’ayant une structure commune, le fascia est capable de se diversifier. De fait, il s’adapte au rôle qu’il doit remplir selon sa localisation.
Le fascia change de densité, de fonction et de nom selon les structures qu’il recouvre.
On parle d’aponévrose pour les muscles, de péritoine pour le sac viscéral, de mésentère pour les intestins, de péricarde pour le cœur, ect…C’est la raison pour laquelle, on les désigne sous le terme générique :
« des fascias ».

Les fascias sont en mouvement permanent et en réorganisation perpétuelle

Animé d’un mouvement permanent et en réorganisation perpétuelle, ces tissus lâches permettent les glissements des structures les unes avec les autres et les changement d’un niveau à un autre. Très innervés, les fascias sont sensibles à toute sorte de stress, physique ou psychologique, et ont une capacité à se rétracter totalement autonome.

fasciathérapie et dépression
Les micro-crispations s’accumulent

Ces réactions d’adaptation sont normalement réversibles ; Mais il est cependant fréquent que ces micro-crispations, installées à notre insu, s’accumulent. Si elles ne sont pas corrigées, elles s’inscriront alors dans les tissus comme des empreintes. Ces mémoires traumatiques évolueront ensuite à bas bruit et pourront se manifester des années après par des dysfonctionnements ou des pathologies apparaissant dans des zones, parfois très éloignées du traumatisme initial.

Les fascias: longtemps oubliés des anatomistes

Longtemps oubliés des anatomistes, les fascias sont aujourd’hui considérés comme un système à part entière. Ils jouent un rôle déterminant dans la douleur, la perception du corps, la transmission des forces, ainsi que dans des phénomènes physiologiques comme l’inflammation et la cicatrisation. Leur exploration ne fait que commencer et ouvre de nombreuses voies de recherches pour de nouvelles approches thérapeutiques