La biologie de nos émotions

by thelmaetfleur
La biologie de nos émotions

Je suis entrain de lire le dernier livre publié par Antonio Damasio “Spinoza avait raison“.C’est un livre passionnant bien qu’un peu indigeste au niveau de la rédaction. C’est en tout cas ce que m’a dit une de mes élèves de Yoga à qui je l’avais recommandé. 
Et j’aimerais bien vous faire part de mes premières réflexions. Les découvertes faites en neurosciences dans les deux dernières décennies offrent un éclairage nouveau sur le fonctionnement de notre cerveau, notamment en ce qui concerne les émotions et les sentiments. Antonio Damasio dans son livre, « Spinoza avait raison » révèle qu’il existe une véritable biologie des émotions et des sentiments. Nous avons tendance à considérer que nos émotions et nos sentiments sont une seule et même chose et qu’ils forment un processus continu. Il n’en est rien, nos émotions précèdent nos sentiments, elles sont une réponse biologique de notre organisme aux fluctuations de notre environnement externe ou interne afin de lui permettre de s’adapter au mieux aux nouvelles conditions du milieu. Les émotions font partie de notre système d’auto régulation indispensable à notre survie. 
Voici ce que nous en dit Antonio Damasio : « Nous avons d’abord des émotions et puis des sentiments parce que l’évolution a faits d’abord émerger les émotions et puis les sentiments. Les émotions sont forgées à partir de réactions simples qui favorisent la survie d’un organisme et ont donc pu aisément perdurer au cours de l’évolution. »

Les émotions se manifestent au niveau du corps, elles sont visibles, ou tout au moins mesurables (altération du rythme cardiaque, ondes électromagnétiques ou décharges hormonales…). Les sentiments au contraire sont cachés, comme toutes les images mentales, ils appartiennent à la sphère du privé et à l’organisme du cerveau dans lequel ils apparaissent.

Avec cette nouvelle grille de lecture que nous offre les neurosciences, on comprend mieux l’efficacité de techniques innovantes comme la Fasciapulsologie (ou Fasciathérapie) ou encore l’EMDR et l’utilité de les associer à des traitements en psychothérapie.
Ce thème sera sans doute l’occasion d’une prochaine note, d’ici là si vous avez des remarques ou des témoignages pour ou contre, n’hésitez pas à me les communiquer.